< Retour

Des blocs au code C++

Les tutoriels précédents ont permis de se familiariser avec la programmation par bloc et l’électronique. Le but de ce tutoriel est de comprendre le mécanisme des blocs, leurs avantages et limites, et d’introduire la programmation C++ qui se cache derrière ces blocs.

Matériel utilisé pour ce projet

Un peu de théorie

L’interface de programmation Vittascience utilise des blocs pour programmer des cartes électroniques. L’objectif de ces blocs est de simplifier la programmation par l’utilisateur, en rendant le programme “visuel” et en évitant les problèmes de syntaxe.
Pourtant, ces cartes, tout comme les ordinateurs et smartphones, ne comprennent pas ces blocs. Elles ne comprennent que le langage binaire, composé uniquement de 0 et 1 ! Heureusement pour nous, humains, il existe des langages de programmation qui évitent d’écrire des programmes en binaire.
Le langage sur lequel repose les cartes Arduino est proche du C++, un des langages les plus utilisés au monde. Pour donner des instructions à la carte, il faut donc écrire un code C++ correct, puis le “compiler”, c’est-à-dire le transformer en code binaire (0 et 1) compréhensible par la carte.
Les blocs de l’interface vont ainsi créer un programme C++, qui va être compilé, puis envoyé à la carte.

Observer la génération du code

Une première étape pour comprendre

Mon premier programme en C++

À vous de jouer !